ANISONG #70 | Yôko Maekawa

1ère diffusion le 15/04/2019

Yôko Maekawa est l’interprète des génériques de Cutey Honey (Cherry Miel).

Chanson : Cutey Honey | Album : Takeo Watanabe – TV Movie & TV Animation Theme Songs Collection (1-15)

C’est en allant au lycée à Nerima, quartier où sont situés les studios Toei, et en fréquentant une école de théâtre pour les enfants que sponsorise la même compagnie, que Yôko Maekawa est repérée en 1963 par Seiichirô Uno (Le Chat Botté), compositeur qui travaille pour la télévision et le cinéma. Il cherche une voix pour un nouveau programme de la NHK réalisé avec des marionnettes et destiné aux enfants : Hyokkori Hyôtan-jima qui sera diffusé entre 1964 et 1969.

Extrait : Hyokkori Hyôtan-jima | Album : Omohide Poroporo – Soundtrack (#06)

Ce programme va rencontrer un énorme succès ! Il est encore très connu au Japon pour ceux qui ont grandi avec, au même titre en France que Bonne nuit les petits ou Chapi Chapo. Cette chanson a souvent été utilisée dans des pubs ou dans des films, on la retrouve d’ailleurs dans le long métrage de Isao Takahata, Omohide Poroporo. C’est donc avec ce titre que Yôko Maekawa commence sa carrière qui s’inscrit dès le départ dans le registre de l’anisong. Elle est d’ailleurs la toute première chanteuse spécialisée dans ce genre.

Avec le développement de la télévision au milieu des années 1960, le travail ne va pas manquer. On la retrouve ensuite sur deux productions live de 1966, Ninja Hattori-kun et Magma Taishi, puis sur le premier générique de fin de Mahôtsukai Sally (Sally la petite sorcière) et surtout Ribbon no Kishi (Prince Saphir), une adaptation d’un célèbre manga d’Osamu Tezuka en 1967. À noter qu’en France, nous avons eu ce générique japonais lors de sa première diffusion de la série dans les années 1970, mais sans la voix de Yôko Maekawa !

Extrait : Ribbon no Kishi | Album : Tezuka Osamu no Sekai (#09)

Yôko Maekawa a aussi fait partie un temps du collectif Young Fresh, un ensemble de chœurs qu’on entend sur de nombreux anisong, notamment sur deux séries de l’année 1967 : Son Gokû no daibôken et Kamen no Ninja Akakage.

Mais la jeune chanteuse souhaite avant tout poursuivre ses études et notamment apprendre la musique. Elle se met en retrait à la fin des années 1960 tandis qu’elle entre à l’université. Elle revient en 1972 avec le générique d’Onbu Obake, l’adaptation d’un célèbre manga des années 1950.

Extrait : Onbu Obake no uta | Album : Eiken The Best – Since 1969~ (#2-03)

Puis, en 1973, c’est l’arrivée de Cutey Honey avec un générique qui deviendra mythique, composée par Takeo Watanabe (Candy Candy, Rémi). Dans la foulée, elle chante en 1974 le générique d’une magical girl des studios Toei, Majokko no Meg-chan (Meg la sorcière), toujours sur une musique de Takeo Watanabe qui adorait lui aussi sa voix.

Extrait : Majokko no Meg-chan | Album : Takeo Watanabe – TV Movie & TV Animation Theme Songs Collection (1-19)

Mais après dix ans de carrière déjà bien remplies, Yôko Maekawa a besoin de prendre du recul. Elle se marie et devient maman, mettant son travail de côté. Elle revient en 1982 avec la série Asari-chan, un classique du shôjo manga publié depuis 1978 et qui est enfin adapté en anime. Elle interprète les génériques de début et de fin, ainsi que de nombreuses chansons.

Extrait : Ano ko wa Asari-chan | Anime Song History IV (#1-21)

Asari-chan sera bel et bien son dernier générique ! Oui, son énième retour est cette fois de courte durée. Elle se fait à nouveau très discrète jusqu’au début des années 2000 où elle revient avec un album de jazz, la musique qui lui correspond finalement le mieux et qui l’accompagne aujourd’hui. Mais elle ne renie pas sa carrière d’anisong. Elle a enregistré en 2008 de nouvelles versions modernisées de Cutey Honey et Meg. Elle participe aussi régulièrement à des événements liés à l’animation, que ce soit à la télévision ou en concert.

Pour terminer, revenons à l’année 1976 : Yôko Maekawa  a interprété le second générique de fin de Mitsubachi Maya no bôken (Maya l’abeille), Shinjuiro Waltz. Sachez aussi que Yôko Maekawa  a chanté plus de 1000 spots pour une marque de chips à la crevette ! Oui, ça peut paraître anecdotique, mais elle est aussi connue pour ça au Japon !

Chanson : Shinjuiro Waltz | Mitsubachi Maya no bôken – Music Clip 36 (#11)

Site officiel de Yôko Maekawa
Page Facebook officielle

VOUS AIMEREZ AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE