ANISONG #110 | KÛKO

1ère diffusion le 20/04/2020

KÛKO est l’interprète du générique du premier téléfilm de Dragon Ball Z, Le Père de Son Goku, en duo avec Hironobu Kageyama.

Chanson : Hikari no tabi | Album : Dragon Ball Z – Hit Collection 5 – Hikari no tabi (#12)

KÛKO est évidemment un pseudonyme, son vrai nom est Ikuko Noguchi. Elle n’est pas très connue, car elle est toujours restée assez discrète, utilisant différents noms tout au long de sa carrière. Elle encore très jeune quand elle révèle un intérêt et surtout un talent pour la musique. Sa carrière commence officiellement en 1985 à travers le duo Waffle qu’elle forme avec Mika Watanabe et dont elle est la chanteuse principale. Waffle s’illustre avec un anisong, le générique de la série Konpora Kid, diffusée partiellement en France (Club Dorothée) sous le titre Les Enfants d’aujourd’hui.

Extrait : Konpora Kid | Album : Konpora Kid – Ongakushû (#01)

Waffle va enregistrer quelques autres anisong, notamment pour une série live tokusatsu (Jaaman Tanteidan Marin-gumi). Mais lorsqu’arrive la série Dragon Ball Z en 1989, la maison de disque Nippon Columbia a besoin d’artistes pour interpréter les nombreuses chansons produites pour une série d’albums qui sortent régulièrement autour de la série : les fameux Hit Collection. C’est toujours sous le nom de Waffle qu’Ikuko Noguchi y participe dès le premier volume, mais à partir de l’année 1990, elle signe ces chansons sous le pseudonyme de KÛKO, diminutif de son prénom. Elle chante ainsi une trentaine de titres dédiés à la célèbre série, même si une seule servira véritablement de générique pour le téléfilm Le Père de Son Goku.

Extrait : Space Dance | Album : Dragon Ball Z – Hit Collection 3 – Space Dancing (#07)
Extrait : Power of Smile | Album : Dragon Ball Z – Hit Collection 7 – The Journey Of The 7 Balls (#05)
Extrait : LED TRAIN de GO! GO! GO! | Dragon Ball Z – Hit Collection 12 – DBZ A GOGO !! (#04)
Extrait : Happy Birthday | Album : Dragon Ball Z – Hit Collection 5 – Hikari no tabi (#04)

En parallèle, Nippon Columbia continue de faire appel à KÛKO pour d’autres anisong : sur la bande originale de Pink, basé sur une histoire courte d’Akira Toriyama, sur l’OVA Hôkago ni Tinker Bell en 1992, mais surtout avec Muka Muka Paradise, une série de 1993 qui sera finalement son plus grand succès !

 

Extrait : Totteoki no kimochi | Single : Nippon Animation 25th Anniversary – Anime Shûdaika Taizenshû Vol.3 (#2-12)

Après Muka Muka Paradise, KÛKO enregistre début 1996 le générique d’un film pour enfant, Dorami-chan, puis celui de début du film Le Violoniste de Hamelin (Hamelin no Violin Hiki) qui sera son dernier anisong édité sous ce nom.

 

Extrait : Mae o muite arukô | Album : Nippon Animation 25th Anniversary – Anime Shûdaika Taizenshû Vol.4 (#2-01)

Mais revenons encore quelques années en arrière. Ikuko Noguchi a aussi fait quelques infidélités à Nippon Columbia en allant chanter, par exemple, en 1995 quelques thèmes pour la saga Final Fantasy. On la retrouve même créditée sous son vrai nom sur la B.O. de City Hunter ’91 avec le morceau Hold me Slowly, en duo avec Hiro Itô.

Extrait : Hold me Slowly | City Hunter ’91 – Original Animation Soundtrack (#09)

À la fin des années 1990, l’artiste souhaite se recentrer sur des projets plus personnels. L’album Grace of the Earth sort en 1998 et s’inscrit dans un registre très différent des mélodies pop qu’elle a fait jusqu’ici avec un son plutôt folk agrémenté de percussions. Mais il est édité par un label indépendant et restera plutôt confidentiel.

La chanteuse continue toutefois ses activités de musicienne. Elle enregistre des chansons de publicités (pour les couches Pampers !), fait des chœurs pour d’autres artistes, ou participe encore au cinquième et sixième album du groupe Vita Nova entre 2003 et 2005. En 2010, elle rejoint un temps The Seirios, un projet de musique et de danse de relaxation qui donne lieu à plusieurs albums et de nombreux concerts !

Côté anisong, on a pu l’entendre en 2007 sur la saga de jeu vidéo Monster Hunter où elle est la voix chantée d’une diva. Elle a aussi fait son retour sur quelques génériques en tant qu’Ikuko : la série Brigadoon – Marin & Melan en 2000 ou encore Porphy no Nagai tabi (le retour des œuvres classiques chez Nippon Animation en 2008).

Extrait : Porphy no Nagai tabi | Album : TV Size ! Saishin Nippon Animation Meisaku Gekijô –

Pour terminer, revenons aux débuts d’Ikuko Noguchi, à l’époque du duo Waffle. En 1987, elle interprète le générique d’une série intitulée Geragera Boes Monogatari. En France, elle est passée deux ans plus tard dans le Club Dorothée, mais aussi sur La 5 et Canal J sous le nom de Bof ! Avec des gags et très peu de dialogues, elle raconte la vie de plusieurs animaux, notamment un bœuf et une tortue.

Chanson : Kimi no Freedom | Album : TV Anime Super History Vol.29 (#13)

Aujourd’hui, Ikuko Noguchi a retrouvé sa partenaire Mika Watanabe du duo Waffle. En compagnie de Kentarô Uchida, ils ont formé le groupe Lira qui se produit de temps en temps sur scène depuis une dizaine d’année.

Site officiel Ikuko

VOUS AIMEREZ AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE