Tout savoir sur l’édition vinyle des musiques d’Ulysse 31


Alors que nous pensions que tout avait été édité autour des musiques originales d’Ulysse 31, voilà qu’a été annoncée il y a quelques mois la sortie prochaine d’un album vinyle 33t (lire l’information du 27/06/2018). Laurent Dobbelaere, l’éditeur de ce disque, nous dévoile en exclusivité les coulisses du projet et ce que contiendra ce nouvel album dont la sortie est prévue en début d’année 2019.

 

Avec la sortie du double-CD 35e anniversaire, c’est la quasi intégralité des musiques d’Ulysse 31 qui avaient enfin été réunies. Comment est né ce projet de disque vinyle et que va-t-il apporter ?

Quelque temps après la sortie du double-CD en 2016, avec l’aide de mes contacts à Tokyo chez TMS (le studio où a été produite l’animation, NDR), j’ai retrouvé les bandes master qui contiennent les effets sonores de la série. C’était une chose que j’avais déjà demandée depuis longtemps, mais chaque fois en vain. J’avoue que ce n’est pas une trouvaille très spectaculaire car beaucoup de gens ne sont pas spécialement intéressés par les effets sonores de la série. Mais personnellement, je les trouve très efficaces et mémorables dans Ulysse 31. Considérant que le format vinyle est actuellement très populaire en Europe, j’ai eu l’idée de sortir ce disque.

 

Le double-CD 35e anniversaire de 2016

Les effets sonores seront donc appliqués sur l’ensemble des musiques ?

Pas tout à fait. À l’exception d’un ou deux morceaux où il sera effectivement mixé avec la musique, on a choisi de placer un effet sonore connu avant une musique et, parfois, à la fin.

 

On ne peut évidemment pas réunir toutes les musiques sur ce disque. Comment s’effectue la sélection des morceaux ?

J’ai choisi les thèmes les plus connus, les morceaux « signature » de la série. Malheureusement, à cause de la limite d’espace du support vinyle, j’ai dû abréger la plupart de ceux dépassant deux minutes. La durée moyenne d’un morceau est d’une minute.

 

Y aura-t-il des choses inédites ? Existe-t-il encore des musiques non-éditées ?

En dehors des musiques de Crockett / Egan / Saban / Levy, il reste quelques traces dans la série de la bande son japonaise refusée par Jean Chalopin et réalisée par Seiji Suzuki. Par exemple, le morceau dans l’épisode Hératos pendant la narration, lorsqu’il explique comment il a retrouvé Atina, est une musique apportée par Seiji Suzuki. De même, pour le thème à la fin de l’épisode Sisyphe ou l’éternel recommencement.

Avant d’embaucher Denny Crockett et Ike Egan pour composer la musique, TMS a proposé à Jean Chalopin de faire intervenir Seiji Suzuki, un directeur musical qui a travaillé sur de nombreuses productions maison comme Cat’s Eye, Cobra, etc. Mais Jean Chalopin n’a pas aimé cette bande son et l’a donc refusée. Les morceaux dans Hératos et Sisyphe sont les seules traces restantes de son travail pour Ulysse 31. Avec Hidenori Ishida et Shinji Kobayashi, il a également créé les effets sonores de la série ainsi que ceux du pilote. Durant une visite récente chez M. Suzuki au Japon, malheureusement très âgé et malade, il a confirmé tout ceci. Bien que les bandes master d’Ulysse 31 soient toujours en sa possession, elles sont dispersées parmi des centaines d’autres sans nom. Il était donc impossible pour M. Suzuki de nous fournir celles contenant les musiques du pilote et ces fameuses compositions, ce qui est vraiment très dommage !

Enfin, deux autres morceaux sont inédits, bien que je ne les considère pas comme des musiques mais plutôt comme des effets sonores. Le premier est le chant des moines dans le premier épisode et le second est un son synthétique assez sombre dans Le Fauteuil de l’oubli, quand Ulysse se réveille dans la salle des deux fauteuils. Pour cet épisode, c’est également une composition apportée par Seiji Suzuki, mais pour le chant des moines, ça reste un mystère. Le son est inconnu au Japon et n’est jamais apparu dans le doublage initial japonais avec les musiques de Crockett/Egan. On le retrouve en revanche dans la version française du pilote. Je pense que ce son est d’origine française, pas japonaise. Bernard Deyriès suppose qu’il a été choisi par René Borg parmi ses disques d’illustration, une information impossible à confirmer aujourd’hui. Et c’est encore plus difficile de le retrouver pour pouvoir l’éditer.

 

Pochette arrière du disque vinyle

Un morceau s’intitule «  Reflections / The Adventure continues  ». Que proposera-t-il ?

Il s’agit d’une nouvelle composition par Denny Crockett en version solo au piano où il reprend quelques thèmes de la série, d’après son propre choix. À l’instant où j’écris ces mots, Denny est en train d’enregistrer ce morceau aux États Unis. Il apportera quelque chose d’exclusif et d’inédit à cet album.

 

Est-ce qu’il y aura aussi des musiques de Shuki Levy / Haim Saban ?

95% du disque seront les musiques de Crockett/Egan ainsi que les effets sonores de la série. Pour Saban/Levy, j’ai inclus le générique début de 1981, ainsi que Récits et légendes, les points forts selon moi de la participation de Saban/Levy.

 

Comment s’est décidé le choix du visuel  de la pochette ?

Ce visuel est mon choix depuis le début de cette saga des musiques d’Ulysse 31. J’avais déjà cette idée pour le premier CD de 2013, mais pour je ne sais quelle raison, ça n’a pas abouti. Pour le CD de 2016, le graphiste sur le projet a choisi une image différente, réalisée par Michi Himeno et très belle d’ailleurs. Pour ce vinyle, j’ai souhaité cette illustration sombre et menaçante.

 

La première édition CD de 2013

 

Une masterisation particulière est-elle réalisée pour ce vinyle ?

Le mastering sera a nouveau réalisé par Ian Jones, comme sur le double CD de 2016.

 

Quand sortira le disque à et à quel prix ?

J’ai dû reculer la date de sortie au 15 janvier 2019 à cause du délai de production d’un vinyle, beaucoup moins rapide que pour faire un CD. Le prix du disque sera 19,99 € (plus 10€ de frais de port depuis le Belgique). Ce sera un tirage à seulement 500 exemplaires.

 

[EDIT du 10/11/2018] Le vinyle devrait finalement être disponible plutôt que prévue, autour du 15 décembre 2018.

[EDIT du 09/12/2018] Le vinyle était disponible uniquement sur pré-commandes. Il devait aussi être vendu plus tard sur Amazon ou d’autres sites de e-commerce, mais le faible tirage a finalement déjà été épuisé lors des pré-commandes. Il n’est donc déjà plus possible de le trouver !

 



Commentaires
  1. UlyssefanHungry le 10 décembre 2018 à 19:27

    Dans votre article initial il était indiqué que le disque serait vendu sur internet et que la précommande n’était qu’une option.

    Il n’a jamais été question d’une vente uniquement en précommande dans la communication du producteur. Il aurait donc due prévoir un stock web.
    Ce n’est pas honnête de sa part, ce n’est pas sérieux.

  2. [(Sub)] le 12 décembre 2018 à 20:48

    Au départ il n’était pas question de précommande, … je me trompe ?
    J’attendais donc patiemment la sortie officielle,
    Aujourd’hui le stock serait déjà épuisé ?!
    Je rejoint le commentaire précédent,
    Ce n’est pas honnête, ce n’est pas sérieux,
    je suis terriblement déçu.

  3. Olivier le 13 décembre 2018 à 05:17

    Je comprends la déception. Pour avoir échangé avec l’éditeur, je peux apporter quelques explications, à défaut d’une solution. Il faut comprendre que l’éditeur est tout seul pour sortir ce disque. Il n’y a pas derrière une grosse société qui a l’habitude de sortir plein de disques. Il n’édite que ces musiques d’Ulysse 31 (seul moyen de partager sa trouvaille de façon officielle) finance tout ça seul (l’achat des droits, la duplication, les envois) et ne peut pas se permettre de faire un tirage trop important, risquant ensuite d’avoir des stocks sur les bras.
    C’est vrai que le système de pré-commandes n’était pas prévu, mais il y a eu rapidement une demande et il a été mis en place. Et finalement, cette demande a épuisé tout le stock ! Forcément, ça fait des déçus, c’est compréhensif, mais ce n’est pas facile de monter ce genre de projet. On pourrait aussi blamer les gens qui achètent plusieurs exemplaires dans le seul but de les revendre cher ensuite.

  4. UlyssefanHungry le 29 décembre 2018 à 16:16

    Bonjour.
    L’un n’empêchait pas l’autre, un peu de bon sens. Il suffisait de limiter le nombre d’exemplaire disponible pour les précommandes et celui ci une fois atteint, les exemplaires restants étaient mis en vente comme annoncé sur les plateformes de vente en question.
    Et ceci sans faire plus d’exemplaire. 250 pour précos et 250 pour les ventes aurait été une solution équitable et tout ce serait vendu de toute façon.

  5. Yfik le 20 janvier 2019 à 21:29

    C’est toujours pareil… Les mecs qui en ont acheté 2, 3 et même plus se frottent les mains à la revente. C’est monnaie courante maintenant ce genre d’attitude lamentable. Revendu 80€ récemment sur un site d’enchères et combien encore vont partir à des prix de malade??? On prive les personnes vraiment motivées par l’intérêt de la choses et non par le gain !!! Voilà c’est dit .

Laisser un commentaire

* Champ requis. Votre adresse mail ne sera pas publiée.


[There are no radio stations in the database]