ANISONG #56 | Yoshikazu Mera


1ère diffusion le 07/01/2019

Yoshikazu Mera est l’interprète du thème principal du célèbre film de Hayao Miyazaki, Princesse Mononoké (Mononoke-hime).

 

Chanson : Mononoke-hime | Album : Studio Ghibli Songs (#16)

Il est ce qu’on appelle un contreténor : sa voix peut démarrer bas et monter très haut, il est capable de tenir trois octaves et demi. Avant de participer à la bande originale de Princesse Mononoké à l’âge de 26 ans, Yoshikazu Mera était inconnu du grand public. Même s’il avait toujours voulu chanter de la pop, sa carrière était restée au registre de la musique classique, notamment baroque. Il est né avec la maladie des os de verre, un défaut congénital qui rend les os très fragiles. Il ne mesure d’ailleurs que 1m38. Très jeune, Yoshikazu Mera s’intéresse à la musique et entame une formation classique qui l’emmène étudier jusqu’à Amsterdam. C’est finalement à l’étranger qu’il obtient une première reconnaissance lorsqu’un éditeur néerlandais lui fait enregistrer plus de 60 CD sur l’œuvre de Bach ! Il sort aussi un album en japonais en 1996, Haha no uta, qui obtient un certain succès.

C’est par hasard et grâce à cet album que Miyazaki découvre Yoshikazu Mera : en tombant sur lui à la radio dans sa voiture, en se rendant au Studio Ghibli. Il avait du mal à savoir si c’était un homme ou une femme qui chantait. C’est justement cette ambiguïté qui lui a plu, il trouvait sa voix magique. Au départ, Miyazaki ne voulait pas de chanson pour son film, mais il l’imagine désormais très bien très bien comme étant celle qu’Ashitaka murmure à San dans son esprit. Princesse Mononoké sort en 1997 et apporte à notre interprète une grande notoriété. Un an après, il participe à un autre long métrage d’animation : Rennyo Monogatari, l’histoire d’un jeune et célèbre moine. Sa chanson Yashome reste complètement dans l’esprit de Mononoke-hime.

Yoshikazu Mera profite de son succès pour faire connaître la musique classique au grand public. Il enregistre plusieurs albums dont certains sont un peu plus pop, son rêve d’enfance. Il est aussi sollicité pour faire des publicités ou des apparitions dans beaucoup d’émissions, sans oublier les concerts et les récitals.

Depuis toutes ces années, il a participé à plusieurs projets : du film américain Crimes de guerre en 2012 (dont il chante le générique de fin au Japon) à la récente série 18if en 2017 pour un duo surprenant avec le DJ TeddyLoid. Il enregistre d’ailleurs avec lui une nouvelle version electro de Mononoke-hime fin 2017.

Mais Yoshikazu Mera a également chanté le générique d’un dessin animé de 1998 Anime Shûkan DX ! Mi-Pha-Pu, une création du mangaka Fujio Akatsuka (auteur d’Akko-chan, Bakabon ou Osomatsu-kun). C’est un programme destiné aux enfants et son générique est très enjoué !

 

Chanson : Uki Uki Paradise | Album : Mugenka – Songs without words – Best of Yoshikazu Mera (#1-12)

Site officiel de Yoshikazu Mera

Commentaires

Laisser un commentaire

* Champ requis. Votre adresse mail ne sera pas publiée.


Commentaires récents

Continuer la lecture

[There are no radio stations in the database]